dimanche 21 décembre 2014

Poil de Carotte

                                     Auteur: Jules Renard

                                     Editions: Petits Classiques Larousse

                                     Pages: 96

                                     Note: 7/10

Résumé:
Poil de Carotte a les cheveux d'un rouge sombre, le nez creusé en taupinière, des croûtes de pain dans les oreilles. Il marche si mal qu'on le croirait bossu. On pourrait penser que son grand frère Félix le protège. Nenni, celui-ci profite toujours de la situation. Sœur Ernestine, elle, est une chipie, le vrai portrait de sa mère, Mme Lepic, qui ne bat pas Poil de Carotte mais le corrige comme les devoirs de vacances. Reste M. Lepic, grand chasseur mais piètre paternel, toujours préoccupé par ses affaires. Bref, Poil de Carotte en voit de toutes les couleurs mais, comme il le dit lui-même, tout le monde ne peut pas être orphelin... Heureusement il y a la ferme et son vieux parrain. De quoi rigoler !

Mon avis:
Parlons aujourd'hui classique. Je n'ai pas vraiment l'habitude d'en lire, ne serait-ce que pour les cours ou un par ci par là, mais celui-là me tentait … Vraiment … Beaucoup.
Je suis une grande fan des personnes rousses. Allez savoir pourquoi ! Peut-être depuis Harry Potter … Enfin bref.

J'ai vu le film Poil de Carotte avec Fanny Cottençon et Antoine Nguyen en début d'année et j'ai voulu me pencher vers le livre pour en savoir davantage et là, c'est le drame.

Alors, comment vous expliquez ça de manière à ce que vous me compreniez. Si on fait abstraction du film, le livre est pas mal, un peu court mais vraiment sympa. Mais si on prend en compte le livre … C'est le jour et la nuit !
Sachez que le livre est une pièce de théâtre et qu'elle se passe sur une journée avec quatre personnages. Alors que le film en compte bien plus et se déroule sur un laps de temps plus long.
De plus, l'histoire du film est plus émouvante et beaucoup plus dure alors que celle de la pièce est … Survolée.

La pièce raconte celle d'un petit garçon surnommé Poil de Carotte et méprisé par sa mère à cause de ses cheveux.
Le film garde ce même fil conducteur mais avec davantage de petites histoire à côté, comme le fait que Poil de Carotte pense que sa mère ne l'est pas et se met donc en quête d'une femme rousse.

Vous l'aurez compris, j'ai été déçu de me retrouver avec un tout petit livre entre les mains alors que je m'attendais à beaucoup plus « lourd ».
Faisons abstraction du film : j'ai tout de même beaucoup aimé cette pièce qui est très courte et très abordable niveau écriture. Je vous recommande à tous de la lire et de vous mettre à la place de ce pauvre garçon.

Je ne veux pas créer de débats mais, malgré notre époque, les personnes rousses reçoivent toujours autant de critiques, d'insultes et de méchancetés à la figure ce qui est fort désolant.
Donc moi je dis : VIVE LES ROUX ! :D (Je m'emporte … ^^)

Dîtes-moi si vous l'avez lu !