samedi 27 septembre 2014

L'étranger

                                    Auteur: Albert Camus

                                    Editions: Folio

                                    Pages: 184

                                    Note: 6/10



Résumé:

"Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français..."

Mon avis:

Premièrement je tenais à m'excuser pour avoir tarder a poster cette chronique. Non pas que je ne finissais pas le bouquin mais j'ai eu une énorme flemme Lundi pour vous écrire cette chronique …
Je suis enfin en week-end, donc je vais pouvoir vous préparer pleins d'articles et ne plus être trop en retard. ^^
Surtout que en ce moment je ne lis plus beaucoup … L'envie va revenir, ne vous en faites pas.

Donc, parlons de l'étranger d'Albert Camus, ce fameux livre dont tout le monde parle que ce soit en bien ou en mal. A la base, il ne m'intéressait pas plus que ça, mais je dois le lire pour mes cours de Français donc c'est une bonne raison de le lire et de connaître cette histoire.

Mon avis est plutôt mitigé … Pour un livre classé classique, c'est très abordable niveau écriture. Vous me direz c'est pas le plus vieux classique non plus. Mais niveau histoire et émotions transmises c'est pas simple du tout et je comprend pourquoi le livre n'est pas abordé plus tôt, scolairement parlant.

Voilà pourquoi j'ai du mal à m'exprimer : je n'ai pas ressenti grand chose en lisant ce livre, ne serait-ce que de l'incompréhension. Le personnage est très mystérieux et n'a pas su « me plaire », je n'ai pas ressenti d'attache pour lui, et c'est bien dommage vu la fin …

L'histoire ne regorge pas d'actions. Il n'y en a qu'une qui marque un tournant fatal pour notre personnage mais ça s'arrête là. Les émotions du personnage de Meursault ne sont que survoler, nous sommes loin des romans de maintenant.

Je pense que ça reste tout de même un livre à lire au moins une fois dans sa vie, car il fait réfléchir et je pense qu'on ne sort pas indemne de cette lecture. Avec du recul, mon avis est meilleur que juste après l'avoir terminé. ^^