lundi 4 août 2014

La sélection, tome 1

                                 Auteur: Kiera Cass

                                Editions: Robert Laffon

                                Pages: 343

                                Note: 18/20


Résumé:

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?


Mon avis:

J'ai entendu parler de ce livre partout depuis sa sortie ! De nombreux coups de cœur ont été décerné, les amateurs attendaient la sortie des prochains tomes avec grande impatience, les vidéos sur ce bouquins étaient par centaines et il y avait moi. Moi, qui  a mis 2 ans avant de me le procurer et de l'aimer tout comme les autres lecteurs.
Il aura fallu du temps mais je l'ai quand même acheter (à un prix assez élevé, il faut le dire) et lu et décerner le coup de cœur. Comme quoi. ^^

L'histoire est plutôt originale. Nous sommes 200 ans après aujourd'hui, les Etats-Unis sont finis et Illéa renaît des cendres de l'Amérique. Une monarchie est mise en place et les gens vivent par caste. Caste première, deux trois … Jusqu'à huit. La première ce sont les nobles et les échelons dégringolent. Les Huit sont dans une situation très très critique. La plupart sont SDF.
Notre héroïne, América, fait parti des Cinq, une caste d'artistes. On ne peut pas dire qu'elle mène une vie de pacha mais la famille ne manque de rien même si il faut se serrer la ceinture.

Le prince Maxon doit trouver une épouse et pour ce faire la tradition veut que toute les jeunes filles d'Illéa recevant un bulletin d'inscription participent à la Sélection, un jeu de télé-réalité où 35 jeunes filles sont reçues au palais et doivent conquérir le cœur de notre cher Maxon. Sauf que, América ne veut pas participer, son cœur est déjà prit mais sa famille à besoin qu'elle tente le coup pour pouvoir, pourquoi pas, gagner et mener une vie de rêve …
América va participer, pousser par les gens qu'elle aime et être sélectionnée …

Mon résumé est assez long mais il n'en dévoile pas trop. ^^ J'ai été totalement sous le charme de cette dystopie. L'idée est très convaincante, étant une fan de télé-réalité (Ne me jetez pas la pierre!) je me doutais aimer ! Mais pas à ce point.
Les personnages sont vraiment tels que je les imaginait. América est une très jolie jeune femme avec un caractère bien trempé, elle n'hésite pas à s'interposer avec le prince et lui dire ce qu'elle pense. Je l'ai trouvé exceptionnelle du début à la fin, elle à su me faire rêver et me donner envie d'être à sa place (J'avoue, il y a aussi le fait que Maxon est très beau garçon!). Aspen, le petit-ami d'América ne m'a absolument pas convaincu ! Je ne comprends absolument pas ses choix. Dans le genre macho, merci bien : C'est Monsieur qui doit subvenir au besoin de Madame coûte que coûte,  alors qu'il est un Six. On ressent qu'América l'aime, elle n'hésite pas à le nourrir vu que sa condition de ne le permet pas. Mais n'oublions pas qu'América est une Cinq et qu'on ne lui apporte pas tout non plus sur un plateau d'argent.
Je suis à 100% team Maxon !

D'ailleurs parlons de celui-ci … Ah lala ! Son côté gauche m'a souvent fait sourire. Au début on se dit qu'il va s'y prendre comme un manche et se ridiculiser mais on sent qu'il est simplement timide et qu'une fois en confiance il n'hésite pas à dire ce qu'il pense et montrer ses valeurs. Ce n'est pas parce qu'il est prince qu'il est snob. Loin de là. Le point noir que l'on peut lui reprocher c'est son côté girouette sur la fin. « J'embrasse elle, j'embrasse elle, j'embrasse elle ... » Mais pour le coup il à bien respecter le système du Bachelor …;) (Je ne vais pas hypothéquer sur cette TV réalité mais vous l'aurais compris.)

Concernant les autres personnages, j'ai eu un coup de cœur pour Lucie, la femme de chambre. Je l'ai trouvé très fragile, on a vite envie de la prendre sous notre aile mais en même temps on se doute qu'elle n'hésiterait pas à donner sa vie pour sauver la notre.
Il y a la garce de la compétition, Céleste, qui ajoute un peu de piquant dans cette compétition. Je me doute qu'elle restera dans les trois dernières …

Côté écriture j'ai été totalement séduite dés les premières lignes, un style frais, agréable, addictif et extrêmement poétique, qui malheureusement s'estompe au fil des chapitres (ou alors j'étais tellement dans l'histoire que je ne faisais plus attention à l'écriture … C'est possible aussi, ça :D)

Et pour terminer, parlons du point négatif qui est la guerre et qui fait rage au delà des portes du palais. J'ai trouvé ce détail inutile et pas à sa place. Certes, ça donne au côté conte de fée un retour à la réalité et ça nous montre que tout n'est pas rose et violette mais ça ne faisait pas avancer le schimlblik.

Pour conclure je ne peux que vous dire de vous lancer dans cette saga. La saison est parfaite et vous ne regretterez pas ! J'ai passé un excellent moment et j'ai grande hâte de lire le tome 2 !
En bref, un petit coup de cœur que je garderais en mémoire un bon bout de temps. 



 ••••••••••••••••••••••••••••••
"Et je finis par m'endormir, son amour gravé dans mon coeur."