vendredi 15 août 2014

La petite fille de Monsieur Linh

                                     Auteur: Philippe Claudel
         
                                 Editions: Le Livre de Poche

                                 Pages: 184 pages

                                 Note: 18/20

Résumé:
C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l'enfant dort. Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

Mon avis:

Je m'excuse d'avance pour le retard qu'aura occasionné cette chronique. Je n'ai plus pensé du tout à l'écrire ! Je me rattrape ^^
Commençons …

Côté histoire, nous retrouvons Mr Linh à bord d'un bateau qui se dirige vers la France. Il fuit son pays dévasté par la guerre. Il a emmené sa petite fille malheureusement orpheline. A travers ce petit livre de 180 pages, nous allons suivre leur adaptation aux coutumes françaises ainsi que leur rencontre avec Mr Bark.

Ce fut une très bonne lecture. Ce n'est pas le genre de livre sur lequel je me penche mais j'ai tout de même apprécié et j'espère réitérer avec le genre.
Les personnages principaux sont très attachants. Monsieur Linh est un homme très courageux, gentil, simple, aimable, serviable et j'en passe … Il a un cœur énorme.

La petite fille, qui me semble s'appelle Sang-Dyu, (Je m'excuse si je me trompe dans l'orthographe) est le bébé parfait ! Elle ne pleure jamais. On ressent l'amour que lui porte Mr Linh.
J'aurais préféré que la petite soit plus âgée. Dans le roman elle doit avoir 6 mois donc pour ce qui est de ses émotions et de son ressenti sur quoi ou qu'est-ce, on n'en sait pas plus.

L'écriture est très poétique, très simple, fluide et terriblement émouvante. J'avais constamment la boule au ventre ou le sourire au lèvres.
Il n'y a que très peu dialogue à cause de la barrière de la langue pour nos deux « papis »
Monsieur Bark est tout aussi émouvant, on le sent plus coriace que Mr Linh mais malgré sa carapace il reste très affectif.

J'ai quand même ressenti un blanc vers la fin du livre, je survolais les pages par manque de matière. Mais la fin m'a retourné ! J'ai eu les larmes aux yeux.

Un conte des temps modernes prenant sans être bourrés d'action pour autant qui j'espère saura vous séduire.